0810 007 066 (prix d'un appel local)

Des verres personnalisés

On ne nait pas presbyte, on le devient, généralement vers 40-45 ans, voire un peu plus tard. La France compte 29 millions de presbytes. Si vous êtes presbyte, n’hésitez pas à parler de votre mode de vie et de votre environnement professionnel pendant la consultation chez l’ophtalmologiste et lors de la prise de mesure chez l’opticien. Il existe en effet une large gamme de verres progressifs destinés à satisfaire les besoins de chacun en matière de correction visuelle, d’esthétique ou de budget. Systématiquement, l’opticien prend des mesures pour les positionner au mieux : l’écart entre entre vos deux pupilles, la hauteur de votre regard dans la monture choisie. Différents critères peuvent également être pris en compte tels que la distance de lecture par exemple, l’inclinaison et le galbe de la monture, etc… Les verres progressifs peuvent même être adaptés en fonction de paramètres physiologiques qui vous sont propres. Dans ce cas, l’opticien prendra alors des mesures complémentaires (prise en compte de l’oeil directeur, mesure de l’oeil en 3D, etc.) pour personnaliser vos verres.

Une constante évolution

Les usages changent, les technologies aussi ! Ecrans, ordinateurs, smartphones ou tablettes sollicitent plus fréquemment et plus longuement notre vision de près. Pour répondre à ces nouveaux besoins, la technologie des verres progressifs n’a cessé d’être améliorée. Les dernières améliorations en date ont ainsi permis de redéfinir leur ergonomie et de s’adapter aux nouveaux usages quotidiens des presbytes.

Extrêmement actifs et connectés, ils ne veulent surtout pas être ralentis dans leurs activités par des problèmes de vue. Mission accomplie ! Nul doute que les verres progressifs n’ont pas fini de faire leur révolution technologique…et de nous étonner !